Tissu économique

Des filières agricoles originales et identitaires


L'agriculture est centrée sur deux filières, l'élevage laitier destiné à la production du Comté et la viticulture. Le territoire bénéficie en effet de plusieurs AOC dont l'AOC Comté sur l'ensemble du périmètre, et quatre AOC dans le domaine viticole (Côtes du Jura, Arbois, Macvin et Crémant du Jura). Ces deux filières sont à l'origine d'un secteur agroalimentaire développé (pôle agroalimentaire).


Un secteur industriel puissant



L'activité industrielle occupe une place importante, avec 32 % des emplois. Elle concerne tout autant de grands établissements que de plus petits. Certains secteurs sont fortement représentés :

 
  • la métallurgie et la transformation des métaux. On y trouve quelques grandes entreprises : Bost Garnache pour l'outillage à main, Thirode pour l'équipement de restauration collective, Diager pour la fabrication de forets, Siobra, spécialiste de l'injection d'alliage de zinc,
 
  • l'agroalimentaire, avec 5 sociétés d'affinage du Comté (Juraflore, Juramont, Arnaud) ainsi que des entreprises importantes dans le domaine viticole. Le domaine Henri Maire est sans doute celui qui a contribué le plus à la renommée du vignoble jurassien.
 


Une activité de services décisive pour l'animation du territoire

Les services sont concentrés dans les 3 villes-centres. Celles-ci offrent une gamme assez complète : collège et lycée, hôpital local, divers spécialistes, commerces non alimentaires et hypermarché (voir rubrique "services"). Le tourisme est également un secteur en développement : hébergements, sites culturels, activités de loisirs et de remise en forme. Il est également un débouché non négligeable pour les producteurs et artisans locaux (viticulteurs, potiers, fruitières à Comté).

 

Un rôle montant de l'activité touristique. (voir rubrique "Tourisme")


Trois villes, trois identités particulières qui constituent l'originalité du territoire :

Poligny, capitale du Comté, bénéficie d'un pôle agroalimentaire historiquement lié à cet AOC. Ce pôle comprend des structures de recherche (Comité interprofessionnel du Comté, INRA, Institut national des AOC, laboratoire d'analyse du Jura, ENILBIO...) et des structures d'enseignement et de formation (lycée hôtelier, Ecole nationale d'industries laitières),

Le secteur d'Arbois concentre la majeure partie de l'activité viticole. Elle créé une économie locale particulière autour des différentes activités qu'elle génère (production, vinification, commercialisation, développement du tourisme). Elle concerne par ailleurs des structures variées, du grand domaine (Henri Maire notamment) à un système coopératif très développé (la fruitière vinicole). La viticulture constitue un facteur identitaire essentiel du territoire,

Le secteur de Salins concentre son développement autour du "pôle tourisme / thermalisme / santé". On peut noter dams le domaine médical et paramédical, la  présence d'un établissement thermal avec une fréquentation croissante, un lycée climatique, plusieurs centres spécialisés (réadaptation cardiologique et pneumologique, traitement de l'obésité, traitement de la maladie d'Alzheimer) et une activité spécifique dans le domaine du froid médical (cryonic-médical). Le patrimoine est par ailleurs très riche, notamment avec la présence des anciennes Salines classées au patrimoine industriel français.