C'est la culture de la vigne qui donne son unité à la bordure jurassienne. Par ailleurs, l'effet de barrière est souvent renforcé par la présence de falaises rocheuses et de forêts qui soulignent le haut du versant (corniches de Poligny et d'Arbois). En contrebas, le paysage prend un aspect très jardiné, mêlant vignobles, vergers, prairies et bosquets.

La topographie assez animée du vignoble offre une grande diversité de sites : villages-rue (Mesnay), villages de croupe (St Lothain), de crête (Pupillin), de coteau (Montigny-les-Arsures), mais toujours de forte densité avec un bâti vigneron traditionnel.


La ferme viticole est particulièrement identifiable: elle ne comporte en général que deux travées. La travée d'habitation comporte deux niveaux : celui de la cave semi-enterrée accessible par un escalier extérieur et celui de l'habitation surélevée desservi par un escalier et balcon de pierre. Souvent un troisième niveau d'habitations se signale par une lucarne.

En milieu plus urbain, la maison du petit viticulteur ne comprend souvent qu'une seule travée. Dans les villages situés en pied de coteau, l'activité est plutôt mixte (élevage et viticulture) et la ferme retrouve alors sa troisième travée d'écurie.